Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Les résolutions littéraires de vos libraires en 2018

Que liront vos libraires en 2018?

Faire plus d’exercice. Manger plus sainement. Mieux gérer son portefeuille. Moins regarder la télévision. À chaque année ses résolutions. On essaie de les tenir autant que faire se peut. Les libraires, quant à eux, sont portés à échafauder différents projets de lecture. Certains seront tentés d’explorer des genres littéraires qu’ils connaissent peu tandis que d’autres se fixeront des objectifs de lecture bien précis. 2018 sera sans doute riche de promesses littéraires en tous genre. À quelles lectures se consacreront vos libraires au courant de cette année?

Les résolutions de Jean Labrecque

Nous prenons souvent nos résolutions annuelles en nous pesant sur la balance ou après une visite chez le médecin. Le but de ces résolutions est de modifier nos habitudes pour en créer des plus saines ou simplement des différentes. Pour moi le déclencheur de mes résolutions littéraires a été de relire ma liste de lectures des trois dernières années. J’ai découvert que je relis souvent les mêmes auteurs. Comme je lis principalement de la fantasy et de la science-fiction, c’est un peu normal, car ce type de littérature a souvent des cycles. Il y a des trilogies, des tétralogies et un cycle que je lis devrait aller jusqu’à une décalogie. Donc, dans ce genre littéraire, ma résolution de 2018 est de débuter moins de cycle et de lire une plus grande variété d’auteurs. Je débuterais ce vœu par la lecture du roman Pierre-Fendre de Brice Tarvel aux éditions Les moutons électriques. Une autre résolution est d’essayer de lire des livres québécois. Je n’en lis tout simplement pas. Pourtant la production est très grande et bien bonne. Je dois m’y mettre et je crois que je vais commencer par La bête creuse de Christophe Bernard. J’aimerais aussi me lancer dans la bande dessinée. Là aussi certains titres m’attirent déjà. Je pense que je vais lire Giant de l’auteur québécois Mikaël, ce qui me permettrait d’être fidèle à deux de mes résolutions.

Les résolutions d’Alexandre Laliberté

En 2018, j’essaierai de lire quelques classiques que j’ai cumulés et remisés au fil du temps. Comment concevoir que je n’ai pas encore lu Germinal de Zola, Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, Le Château de Kafka ou encore Don Quichotte de Cervantes? En 2017, j’ai eu le bonheur de découvrir La sixième extinction d’Elizabeth Kolbert, un essai qui m’a initié au concept de l’Anthropocène (l’ère géologique marquée par les répercussions biologiques de l’activité humaine) et qui m’a incité à lire d’autres ouvrages en biologie et en écologie. Le syndrome de l’autruche de George Marshall, qui tente d’expliquer les mécanismes psychologiques des climatosceptiques, est dans ma ligne de mire. Finalement, je complète le tableau de mes résolutions littéraires avec le souhait suivant : j’aimerais lire l’intégralité de l’œuvre de Naomi Klein. Son dernier essai, Dire non ne suffit plus, constitue l’un de mes coups de cœur de l’an passé et j’ai hâte, en autres, de parcourir son No Logo.

Les résolutions d’Anne-Marie Bilodeau

Je suis comme la majorité des gens et je finis toujours par laisser tomber mes bonnes résolutions du Nouvel An après quelques semaines seulement. Les résolutions littéraires me semblent néanmoins un excellent moyen d’entreprendre l’année du bon pied, et ce, sans trop d’efforts. J’ai donc plusieurs projets de lecture devant moi, notamment lire une bande dessinée par semaine (au moins) puis m’attaquer à certains classiques de la littérature étrangère que je n’ai jamais lus, faute de temps. J’ai commencé mon périple en Russie avec le volumineux roman de Tolstoï, La Guerre et la Paix, dont j’ai presque terminé le premier tome. Malgré le fait que les nouveautés me font de l’œil – spécialement Hôtel Lonely Hearts d’Heather O’Neill, qui est à paraître chez Alto le 13 février – j’ai bon espoir de réussir à faire une place dans ma pile de livres à lire pour les bandes dessinées et les monuments de la littérature qui, bien qu’écrits il y a plusieurs décennies, sont encore et toujours d’actualité.

Les résolutions d’Éléna Laliberté

Nouvelle année dit nouveau départ. Je ne suis pourtant pas du genre à prendre systématiquement des résolutions, mais l’idée de la résolution littéraire m’est plutôt stimulante, car elle implique un certain dépassement intellectuel. Voilà une occasion de bousculer un peu ma zone de confort! Je ne suis pas une grande lectrice d’essais et je ne pense pas le devenir dans les années à venir. Je sais toutefois que les habitudes de lecture changent, tout comme nos intérêts évoluent au fil de notre vie. Il ne faut jamais dire jamais, à ce que l’on dit! Pour les non-initiés tels que moi (comme pour les autres), il existe une magnifique petite collection aux Éditions Atelier 10, nommée Document. Elle présente une série « de courts essais portant sur les enjeux sociaux, culturels et individuels de notre époque, et écrits à chaud, dans l’urgence de dire les choses ». (source : Éditions Atelier 10) Voilà une merveilleuse porte d’entrée vers le monde de l’Essai avec un grand «E», accessible et pertinente! Parmi les 12 titres publiés jusqu’à maintenant, certains m’interpellent davantage, dont les suivants :

1) Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles : Réflexions et espoirs pour l’homme du 21e siècle (Steve Gagnon). On parle beaucoup de la place des femmes dans notre société et les mouvements féministes sont nombreux. Mais qu’en est-il de l’homme? Sa condition a bien changé, mais également son image et ses rôles. Les réflexions et le regard de Steeve Gagnon sur le sujet, comédien, auteur et metteur en scène, piquent indéniablement ma curiosité.

2) La vie habitable : Poésie en tant que combustible et désobéissances nécessaires (Véronique Côté). La poésie au quotidien… Déjà, je suis gagnée! N’a-t-on pas tous besoin à l’occasion de se faire rappeler les petites douceurs de l’existence? La vie apporte son lot de défis, de joie, mais aussi de déceptions. Une lecture pour entretenir ma santé mentale, qui sait…

Il ne fait aucun doute que cette collection a sa raison d’être. Porte ouverte aux réflexions, elle se veut rassembleuse, engagée et semeuse d’idées. Découvrez tous les titres ICI!

Categories:

Les chroniques d'Alexandre, Les chroniques d'Anne-Marie, Les chroniques de Éléna Laliberté, Les chroniques de Jean, Suggestions de lecture, Vos libraires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *