boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

éléna laliberté

  • une

    Le dernier roi des loups de William Grill

    Entre documentaire et fiction, l’histoire est celle de Lobo le loup, membre d’exception de son espèce qui marquera l’imaginaire collectif de l’Ouest des États-Unis d’Amérique dans la deuxième partie du 19e siècle. Déterminés à erradiquer ces animaux considérés alors comme indésirables, fermiers et éleveurs ne cessaient de traquer Lobo et sa meute dans le but de les tuer. Pourtant, le roi des loups semblait faire preuve d’une ruse sans faille, déjouant tous les plans des hommes. En 1893, un naturaliste anglais nommé Ernest Thompson Seton, également chasseur de loups et dont la famille avait immigré au Canada quand il était petit, entendit parler de la rumeur entourant Lobo, qui peu à peu avait pris des allures de légende. Paré du meilleur équipement, il fit donc de la capture du loup son nouvel objectif.

  • Les Amours d’un fantôme en temps de guerre de Nicolas de Crécy

    Le roman relate l’histoire d’un jeune fantôme dont la naïveté sera vite ébranlée par de difficiles prises de conscience et par une réalité que l’on aimerait moins dure. Abandonné par ses parents, il est recueilli par un oncle qui lui apprendra que le monde des fantômes est à l’aube d’une grande guerre. Quand le conflit éclate, la résistance s’organise afin de renverser les abus d’un régime totalitaire mené par les Fantômes Acides, qui tend à se répandre dangereusement. Les victimes sont nombreuses et nul n’est épargné.

  • Un aperçu de la rentrée littéraire 2018 aux Éditions Stock

    Existant depuis plus de 300 ans, les Éditions Stock font partie des maisons d’édition françaises d’envergure. Elles offrent un catalogue varié, présentant des auteurs confirmés comme des auteurs de la relève. On y apprécie les Philippe Claudel, Sofi Oksanen, Éric Faye, Jean-Louis Fournier… et on y fait des découvertes inattendues, comme l’excellent livre de Camille Laurens, La petite danseuse de 14 ans, que m’avait recommandé mon confrère Bruno il y a quelques mois et que j’avais adoré.

  • ete-lecture

    Nos suggestions estivales 2018

    La saison estivale s’accompagne souvent de moments accordés à la lecture. Les lecteurs occasionnels en… Read more

  • «Duel au soleil» de Manuel Marsol

    Paru au Québec en avril, le titre Duel au soleil, de l’auteur et illustrateur espagnol Manuel Marsol, s’inscrit au catalogue jeunesse. Il suffit de se plonger dans les premières pages pour se laisser gagner. D’ailleurs, il est immédiatement devenu pour moi un coup de cœur. Il s’agit d’un véritable western. Tout y est : cowboy, indien, désert, chemin de fer, cheval, bison, serpent… C’est un livre où l’illustration se suffit pratiquement à elle-même, car il n’y a que très peu de texte. Plusieurs double-pages en sont tout simplement dénuées. Les quelques lignes qui parsèment le livre sont des dialogues entre les deux protagonistes, qui viennent rompre de façon humoristique la tension installée depuis le début.

  • La sélection jeunesse du mois de février (littérature jeunesse)

    Un bonheur de lecture qui se passe de présentation! Comme plusieurs, j’attendais avec impatience l’arrivée de ce 4e tome. On y retrouve l’univers déjanté du psychologue clinicien Sauveur Saint-Yves et de ses patients. Rappelons que ce dernier, avec son fils de 9 ans, a ouvert sa maisonnée à un adolescent de 16 ans, un vieux légionnaire/gangster sans-abris, ainsi qu’à Louise Rocheteau et ses deux enfants, Paul (9 ans) et Alice (14 ans). Marie-Aude Murail possède un don réel pour s’adresser à la jeunesse. Elle le fait avec tant de sincérité et juste ce qu’il faut d’audace, sans oublier la narration qui nous emporte dès les premières pages. Comme vous le devinez sans doute, l’action ne manque pas au 12 rue des Murlins! Dès 12 ans.

  • Les résolutions littéraires de vos libraires en 2018

    Que liront vos libraires en 2018?

    Faire plus d’exercice. Manger plus sainement. Mieux gérer son portefeuille. Moins regarder la télévision. À chaque année ses résolutions. On essaie de les tenir autant que faire se peut. Les libraires, quant à eux, sont portés à échafauder différents projets de lecture. Certains seront tentés d’explorer des genres littéraires qu’ils connaissent peu tandis que d’autres se fixeront des objectifs de lecture bien précis. 2018 sera sans doute riche de promesses littéraires en tous genre. À quelles lectures se consacreront vos libraires au courant de cette année?

  • Quelques coups de coeur en littérature jeunesse …

    Petits et grands, amusez-vous à explorer de magnifiques planches thématiques sur les «Z’ANIMO» dans cet album aux dimensions et au graphisme impressionnants! Tentez de deviner à quels animaux appartiennent d’étranges paires d’yeux, des ailes colorées, des peaux, pelages et carapaces aux textures variées, etc. La deuxième partie du livre présente de courtes capsules d’information sur différentes espèces méconnues et rares : L’Aye-Aye, le Casoar à casque, l’Exocet, l’Hippocampe feuille… et bien plus encore!

    Dès 3 ans.

  • Un incontournable de la rentrée : S’enfuir, récit d’un otage de Guy Delisle

    S’enfuir, c’est ce à quoi aspire le personnage de la nouvelle œuvre de Guy Delisle. Le bédéiste a cette fois choisi de relater l’histoire vécue de Christophe André, administrateur chez Médecins sans frontières, enlevé lors d’une mission en Tchétchénie en juillet 1997. En tout, il aura passé 111 jours aux mains de ses ravisseurs.

  • À bas la lecture

    À bas la lecture

    Dans «À bas la lecture !», on découvre chaque page avec le sourire. La contradiction entre l’objet et son propos est une ruse des créateurs de l’ouvrage qui amuse et provoque immanquablement la curiosité du jeune public au premier regard. Le livre gagnera adroitement le cœur des plus récalcitrants et se laissera savourer par ceux qui sont déjà conquis par le plaisir de lire. Au final, on y découvre la lecture comme quelque chose de stimulant, d’intéressant, de rassembleur et d’essentiel, en évitant les formules stéréotypées ou le ton prescripteur.

1 2