Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Jeunesse

  • À une minute près d’André Marois

    Face à soi-même Qui n’a jamais eu envie de retourner en arrière. D’effacer un moment,… Read more

  • couverture

    Vingt cinq moins un de Geneviève Piché

    Que faire quand un élève meurt subitement? Quand un enfant disparaît sans avertissement? Comment réagir? Comment rassurer les autres, leur expliquer qu’ils ne verront plus leur camarade de classe? Ce sont ces questions qu’aborde Geneviève Piché dans son roman Vingt-cinq moins un paru le mois dernier aux Éditions Québec Amérique.

  • une

    Le dernier roi des loups de William Grill

    Entre documentaire et fiction, l’histoire est celle de Lobo le loup, membre d’exception de son espèce qui marquera l’imaginaire collectif de l’Ouest des États-Unis d’Amérique dans la deuxième partie du 19e siècle. Déterminés à erradiquer ces animaux considérés alors comme indésirables, fermiers et éleveurs ne cessaient de traquer Lobo et sa meute dans le but de les tuer. Pourtant, le roi des loups semblait faire preuve d’une ruse sans faille, déjouant tous les plans des hommes. En 1893, un naturaliste anglais nommé Ernest Thompson Seton, également chasseur de loups et dont la famille avait immigré au Canada quand il était petit, entendit parler de la rumeur entourant Lobo, qui peu à peu avait pris des allures de légende. Paré du meilleur équipement, il fit donc de la capture du loup son nouvel objectif.

  • Le journal d’Aurélie Laflamme T.9 d’India Desjardins

    Dans le nouveau tome de la célèbre série d’India Desjardins, nous voyons passé Aurélie de l’adolescence à l’âge adulte, ce qui rend la lecture charmante. Aurélie se questionne beaucoup, voir trop, sur de petites banalités. À de nombreuses reprises, nous pouvons être touchés par ce qu’elle vit et par ce qu’elle pense, car nous avons tous connu les mêmes préoccupations à cet âge. Le style d’écriture employé durant tout le roman reste fidèle à l’esprit de la série, tout en gagnant un peu plus de maturité au fil des chapitres.

  • Nos idées-cadeaux pour le temps des Fêtes

    Il est parfois difficile de trouver ses repères parmi l’infinité de nouveautés que nous proposent… Read more

  • Les suggestions estivales d’Éléna

    1) Titre : Sauveur & fils saison 1 Auteure : Marie-Aude Murail Éditeur : École… Read more

  • Trente-cinq ans à jouer aux héros

    Il est probablement difficile de nos jours de réaliser à quel point la collection Un livre dont vous êtes le héros chez Gallimard a été un véritable phénomène de librairie durant la première moitié des années 1980. Je me souviens encore très clairement du premier de ces livres-jeux que j’ai tenu entre mes mains: Le Seigneur de l’Ombre, le troisième tome d’une collection aujourd’hui épuisée, Dragon d’Or. La couverture sombre affublée d’un spectre armé d’une fauche, les illustrations intérieures à l’atmosphère fantomatique de Léo Hartas et cette intrigante “feuille d’aventure” sur laquelle on notait tous les détails de notre propre aventure avaient capté instantanément mon attention. Je ne le savais pas encore mais je venais de poser le pied sur une lande marquée d’un imaginaire foisonnant.

  • grelaud-cover

    «P’tit gros» de Benoît Grelaud

    Ce roman se déroule sur une période de 14 ans, soit de 2004 à 2018. Par des chapitres courts et bien répartis, l’auteur nous transporte habilement d’une époque à l’autre dans la vie d’Axel, qui passe du jeune garçon solitaire vivant avec un surpoids terrible à espoir national aux jeux Olympiques, fier et entouré des personnes importantes de sa vie. Chargée d’émotions et de drames, cette lecture reste douce et percutante, sans faire dans le mélodrame. L’écriture est efficace et directe. Il pourrait parfois paraître difficile, pour un lecteur qui a peu vécu de profonds malheurs, à capter l’implicite dans la sobriété qu’a choisie l’auteur pour décrire les épreuves douloureuses vécues par les personnages. Pour quelqu’un ayant vécu des situations similaires, cette absence de détails donne un caractère respectueux et solennel à l’œuvre.

  • La sélection jeunesse du mois de février (littérature jeunesse)

    Un bonheur de lecture qui se passe de présentation! Comme plusieurs, j’attendais avec impatience l’arrivée de ce 4e tome. On y retrouve l’univers déjanté du psychologue clinicien Sauveur Saint-Yves et de ses patients. Rappelons que ce dernier, avec son fils de 9 ans, a ouvert sa maisonnée à un adolescent de 16 ans, un vieux légionnaire/gangster sans-abris, ainsi qu’à Louise Rocheteau et ses deux enfants, Paul (9 ans) et Alice (14 ans). Marie-Aude Murail possède un don réel pour s’adresser à la jeunesse. Elle le fait avec tant de sincérité et juste ce qu’il faut d’audace, sans oublier la narration qui nous emporte dès les premières pages. Comme vous le devinez sans doute, l’action ne manque pas au 12 rue des Murlins! Dès 12 ans.

  • La sélection du mois de janvier (littérature jeunesse)

    Si l’histoire est de nature très conservatrice, les personnages et les éléments de décor en sont tous autres! En effet, la romance vécue par Georges et Josette rappelle les situations conjugales traditionnelles des années 60… si ce n’est que nos deux tourtereaux sont en réalité des gants de vaisselle en caoutchouc! Un livre surprenant à bien des égards, qui saura ravir les lecteurs qui se laisseront prendre au jeu. Comme quoi il suffit de peu de choses pour créer la mise en scène d’histoires rocambolesques et qu’une simple cuisine, comme tout autre lieu, peut devenir le théâtre d’événements surprenant si l’imagination est de la partie!

1 2 3