Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

lovecraft

Lovecraft d’après Houellebecq

9782290028537
H.P. Lovecraft Contre le monde, contre la vie | Éditions : J’AI LU

Remonter jusqu’à la source de la frayeur

couv-lovecraft

À l’âge de 16 ans, Michel Houellebecq découvre le mythe de Cthulu dans lequel est raconté le réveil de créatures puissantes et anciennes qui veulent régner sur le monde. L’adolescent est à la fois fasciné et terrifié. La lecture des nouvelles de Lovecraft est un choc pour lui et laisse l’impression la plus profonde. Plus tard, ces souvenirs de lecture l’inciteront à écrire une biographie sur celui qu’on qualifie de digne successeur d’Edgar Allan Poe. L’auteur de H.P. Lovecraft : contre le monde, contre la vie dresse le portrait d’un personnage particulier incarnant des valeurs opposées aux nôtres : il est foncièrement raciste, il est anticommercial, il glorifie les inhibitions puritaines, il rit du concept de liberté et il considère le progrès comme une illusion. Dès sa jeunesse, Lovecraft apparaît aux yeux de ses contemporains comme un réactionnaire désuet. Cet être détestable va injecter toutes ses forces vives dans la littérature et la création d’un nouveau genre littéraire. En effet, Lovecraft introduit le matérialisme au cœur de l’épouvante et de la féerie. Le mal, la peur et l’angoisse trouvent leur achèvement dans une épouvante matérielle, une réalité physique, concrète et architecturale. Si le lecteur en vient à ressentir de l’angoisse c’est que, par homologie de situation, il s’identifie au personnage lovecraftien dont les sens sont déréglés. Le lecteur ne peut en effet qu’être admiratif ou terrorisé face à ses descriptions architecturales, lesquelles créent une littérature vertigineuse où s’amalgament le minutieux et l’illimité.

Au final, Houellebecq ne réussit pas à débarrasser Lovecraft de l’aura pathétique qui l’entoure, mais H.P. Lovecraft : contre le monde, contre la vie jette un éclairage précieux sur l’univers fictionnel de ce maître de l’effroi. De plus, l’auteur des Particules élémentaires parvient à nous montrer la grandeur de l’œuvre de Lovecraft, laquelle demeure mystérieuse et saisissante.

Alexandre Laliberté

Categories:

Actualités, Les chroniques d'Alexandre, Suggestions de lecture, Vos libraires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *