Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Un incontournable de la rentrée : S’enfuir, récit d’un otage de Guy Delisle

9782205075472
S’enfuir, récit d’un otage | Dargaud

Parution au Québec prévue pour le mois d’octobre aux Éditions Dargaud.

9782205075472_S'enfuir couvLes présentations de Guy Delisle ne sont plus à faire. Rappelons que le titre Chroniques de Jérusalem (Delcourt, 2011) avait remporté le prix du meilleur album au festival d’Angoulême en 2012, reconnaissance prestigieuse dans le milieu de la BD. Avec des ouvrages comme Chroniques birmanes (Delcourt, 2007), Pyongyang (L’Association, 2003) et Shenzhen (L’Association, 2000), pour ne nommer que ceux-là, le bédéiste québécois figure désormais parmi les maîtres de la BD reportage.

C’est donc avec impatience que les lecteurs attendent la parution de son nouvel album, prévu au mois d’octobre pour le Québec.

S’enfuir, c’est ce à quoi aspire le personnage de la nouvelle œuvre de Guy Delisle. Le bédéiste a cette fois choisi de relater l’histoire vécue de Christophe André, administrateur chez Médecins sans frontières, enlevé lors d’une mission en Tchétchénie en juillet 1997. En tout, il aura passé 111 jours aux mains de ses ravisseurs. Tout au long des 430 pages, le lecteur est plongé dans les appréhensions, les questionnements et les réflexions de cet homme qui, au final, aura fait preuve de beaucoup de courage. Le suspense est constant, bien que le quotidien du personnage se résume majoritairement à être menotté dans une petite pièce où filtre la lumière du soleil entre les planches qui barricadent l’unique fenêtre. Évocatrices, de nombreuses cases sans texte laissent place entière aux illustrations, qui nous plongent dans une atmosphère parfois lourde. On sent rapidement le temps qui passe au ralenti dans de telles conditions de détentions, tout comme l’espoir qui, jour après jour, fait place à l’angoisse. Chaque bruit devient suspect; chaque voix entendue, inquiétante. Les amateurs du genre, tout comme les néophytes, seront comblés par cet incontournable de l’automne.

Il est par ailleurs possible d’en feuilleter un extrait sur le site des Éditions Dargaud : Cliquez ICI

Éléna Laliberté

Categories:

Actualité littéraire, Actualités, Bandes dessinées, Les chroniques de Éléna Laliberté, Les suggestions d'Éléna L., Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *