Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Cours familier de philosophie politique de Pierre Manent

9782070767281
Manent, Pierre – Cours familier de philosophie politique | Gallimard

Comment nous orienter dans le monde politique?

livreDevant le flux d’informations auquel est soumis le sociétaire contemporain et face à une information atomisée et centrée sur l’actualité, l’essai panoramique proposé par le philosophe Pierre Manent permet de faire ressortir le vrai et l’important dans les connaissances préalables que les lecteurs ont acquis sur la politique. L’auteur y parvient en construisant un ensemble objectif de liens qui fonde le monde social. Manent se saisit de la notion de politique pour élaborer un vaste système conceptuel aux multiples ramifications, possédant ses articulations, son ordonnancement, ses paradoxes structurels, ses valeurs idoines, ses origines philosophiques et historiques, etc. Pour ne pas rester dans l’abstrait, Manent approche la vie politique sous des angles multiples. À travers son travail d’analyse, il cherche à matérialiser les structures qui organisent le corps politique et à offrir un éclairage précieux sur ses modes de fonctionnement spécifiques. L’auteur pose avec acuité la question de l’État moderne. C’est le centre autour duquel se meuvent toutes ses réflexions. Selon lui, la réalité institutionnelle est à comprendre comme une démocratie basée sur l’organisation des séparations (division du travail, séparation des pouvoirs, séparation entre le représenté et le représentant, etc.), laquelle assure la mise en œuvre de l’une des valeurs les plus importantes de la société occidentale, la liberté. Et la cohésion de ce système politique serait maintenue par l’application de l’un des principes formateurs de la société moderne : l’égalité. La présentation que nous faisons du Cours familier de philosophie politique, trop succincte, se limite ici à dégager ses grandes lignes. Toutefois, précisons que Pierre Manent passe en revue une multitude de thèmes liés à la réflexion politique et à la conversation civique : la religion, le droit, le commerce, le communisme, l’individualisme, le nationalisme, etc.

Même s’il en vient à envisager la possibilité d’une société post-politique, Manent cristallise son discours autour du destin politique de l’homme : « la vie des hommes [est] encore largement défini par les circonstances et le cadre politiques […]i. » En explorant les formes politiques qui encadrent cette nature anthropologique, le philosophe donne des repères qui mettent en lumière les principales forces régulatrices de la vie collective. L’approche macroscopique privilégiée par le philosophe permet de soulever des problèmes politiques essentiels, comme celui de la reconnaissance : « chaque être humain, chacun de nous, désire être reconnu dans son humanité, dans sa liberté, par tous les autres. L’histoire humaine est une longue lutte pour la reconnaissance réciproqueii. » Ainsi, en suivant la proposition de Pierre Manent, le lecteur se trouve sur le chemin des grandes interrogations politiques et des problématiques majeures du monde présent.

Qu’on le considère comme un cours de mise à niveau ou un cours d’introduction à la philosophie politique, l’essai de Pierre Manent, parfaitement informé et reprenant le meilleur des traités académiques, explique en substance que l’homme est bien un animal politique. Manent nous explique sous quelles modalités il participe inévitablement à l’histoire des collectivités auxquelles il appartient.

Alexandre Laliberté

iPierre Manent, Cours familier de philosophie politique, Gallimard (Tel), 2004, p. 309.

iiIbid., p. 327.

Categories:

Essais, Les chroniques d'Alexandre, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *