Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Le tigre de Joël Dicker

9791032102176
Dicker, Joël
Éditions de Fallois
19.95$

Une chasse sibérienne

Après nous avoir offert de nombreux romans à succès, dont La vérité sur l’affaire Harry Québert louangé par la critique et les lecteurs, Joël Dicker s’essaie à un nouveau genre littéraire. À la frontière entre la nouvelle et le conte pour adulte, Le tigre est l’un des premiers textes écrits par l’auteur, mais il n’avait été publié jusqu’à présent. Dans un style plutôt loin de ses romans à suspense, ce livre nous présente un univers sauvage où l’homme et l’animal ne font parfois qu’un.

Dans ce livre, l’auteur nous transporte au cœur de la Russie du début du XXe siècle, en pleine Sibérie, glaciale et désolante. Dans un petit village, un tigre immense et affamé terrorise les villageois. Lorsque les échos du drame arrivent aux oreilles du tsar et du reste de la Russie, le dirigeant tente d’éviter un nouveau carnage. Il offre donc une récompense à celui qui pourra traquer la bête. C’est alors qu’Ivan Levovitch, un pauvre villageois, y voit la chance de devenir riche, d’assurer la vie de sa famille et, surtout, de devenir un héros à travers le pays. Mais il n’est pas le seul à avoir entendu l’appel du tsar et à courir aveuglément vers la bête. Sa soif de fortune et de pouvoir le conduira-t-elle jusqu’au tigre?

Joël Dicker réussit à recréer l’atmosphère sombre des contes traditionnels russes et nous tient en haleine jusqu’aux dernières pages. Les Éditions de Fallois, toujours fidèles à Dicker, ont également misé sur la conception d’un livre magnifique, de petit format, avec une couverture cartonnée et plusieurs illustrations. D’ailleurs, David de las Heras, l’illustrateur, réussit à transmettre brillamment l’ambiance du récit, lui accordant une force supplémentaire et nous plongeant encore plus profondément dans ce drame sibérien.

Si certains pourraient confondre le livre avec une histoire pour enfant, la qualité du texte, l’intrigue, les descriptions presque mystiques et la fin qui, si elle n’est pas étonnante, reste profondément sensible, confirment que Le tigre s’adresse à un large public.

Mélissa Bouchard

Categories:

Actualité littéraire, Divers, Les chroniques de Mélissa, Non classé, Nouvelles, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *