boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

Nos sommes tous irlandais!

Et voilà, nous avons réussi, je tiens à nous féliciter collectivement, nous avons atteint le mois de mars! Personnellement le mois de mars signifie que l’hiver tire à sa fin; finis les grands froids de l’hiver, finie la nuit qui commence à 16h, finies les tempêtes… ou presque! Le printemps est à nos portes, les oiseaux recommencent à gazouiller le matin, bref on va s’en sortir encore une fois cette année! Mais le mois de mars marque aussi une fête qui est célébrée un peu partout dans le monde, soit la Saint-Patrick qui, cette année encore, est le 17 mars. La fête de ce saint évangélisateur de l’Irlande (il aurait, entre autres, expliqué le concept de la Sainte Trinité avec un trèfle à trois feuilles) est aujourd’hui connue comme étant la fête de l’Irlande avec les parades, les trèfles, la couleur verte, les cheveux roux, la musique et la fête.


                                                                         

                                                               Commander            Commander

Cette fête est souvent caractérisée par la consommation d’alcool, tel que la bière et le whisky. Vous allez voir différents pubs et bars offrir à la Saint-Patrick des bières vertes, qui sont simplement des bières blondes avec du colorant alimentaire. Je tiens tout de suite à vous dire que ce type de bière n’est absolument pas traditionnel. Les bières d’Irlande sont plutôt des stouts, bière noire comme la Guiness et la Murphy’s et des Irish red ale, bière à la robe rousse comme la Smithwich’s et la Kilkenny. Au Québec, il est facile de trouver des bières qui s’inspirent des bières irlandaises comme la New Wateford de La Souche et la Saint-Barbabé du Naufrageur pour les stouts, et la Tignasse de la Forge et la 1815 de Frampton brasse pour les rousses. Mais pour aider vos recherches, je vous suggère de consulter le Guide d’achat des bières au Québec publié chez Broquet de Philippe Wouters. Si vous voulez devenir aussi expert en matière brassicole que nos compagnons celtiques, la lecture qu’il vous faut est Les saveurs gastronomiques de la bière des auteurs David Lévesque Gendron et Martin Thibault aux Éditions Druide. Cette petite bible de la bière va répondre à toutes vos questions sur ce divin nectar.


9782732481951
Éditions de la Martinière
39,95$

L’autre boisson nationale de l’Irlande est le whisky. Des distilleries comme Bushmill, Teeling, Kelbegan et John Jameson & Son font saliver tous les amateurs. Pour vous initier ou pour parfaire vos connaissances, le livre qu’il vous faut est Iconic Whisky des auteurs Cyrille Maid et Alexandre Vingtier aux éditions de la Martinière. C’est un vrai petit bijou.


9782764620359
Éditions Boréal
24,95$

Du point de vue littéraire, de nombreux auteurs irlandais sont très populaires : Jonathan Swift, Bram Stoker, Samuel Beckett, Oscar Wilde, Colm Tóibín pour n’en nommer que quelque uns. Mais celui qui a eu une des plus grande influence est sans contredit James Joyce. L’auteur d’Ulysse en a influencé plus d’un, dont Victor-Lévy Beaulieu qui, avec James Joyce, l’Irlande, le Québec, les mots nous livre un essai littéraire comme seul VLB sait le faire! Je ne pourrais passer sous silence le fait que le mois de mars est le mois de la poésie. L’un des plus grands poètes irlandais est W.B. Yeats, qui a remporté le prix Nobel de la littérature en 1923. Il ne faut pas oublier qu’au Québec, celui que l’on désigne comme notre poète national est d’origine irlandaise. Je parle bien sûr d’Émile Nelligan, fils d’un immigrant irlandais.


9782894487754
Éditions du Septentrion
29,95$

Si la Saint-Patrick est célébrée à l’extérieur de l’Irlande, c’est principalement à cause de la diaspora irlandaise du XIXe siècle, qui a été causée par une grande famine. Les irlandais ont émigré de leur île natale afin de trouver de meilleures conditions de vie. L’Amérique du Nord a été une terre d’accueil pour nombre d’entre eux, principalement aux États-Unis et au Canada. Le Québec a été une destination prisée par ceux-ci, principalement pour des raisons religieuses; c’était l’un des seuls endroits catholiques du continent nord-américain. L’excellent ouvrage Le Québec et l’Irlande des auteurs Simon Jolivet, Isabelle Matte et Linda Cardinal, publié aux éditions du Septentrion en 2014, va vous permettre de saisir l’importance de cette présence irlandaise au Québec depuis 200 ans. Aujourd’hui, il y a une très grande descendance irlandaise, tellement que l’on peut dire que nous sommes tous irlandais!

Jean Labrecque

Categories:

Essais, Les chroniques de Jean, Poésie, Romans, Sans classement, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *