Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Non classé

  • gombri-cover

    Gombri d’Elin Edda

    Gombri est un récit de remise en question, de doute. L’autrice manipule l’univers de la mémoire et fait en sorte que le lecteur s’identifie aux interrogations de Gombri en l’amenant à se questionner sur ses propres relations avec le temps et la nature. Les différents personnages sont puissamment en relation avec et les différents environnements dans lesquelles ils s’immergent.

  • cover

    Suggestions estivales 2019!

    L’été bat son plein! Nos libraires ont préparé quelques suggestions de lectures estivales à vous mettre sous la dent.

  • L’air que tu respires de Frances de Pontes Peebles

    L’action se déroule au Brésil dans les années 30, où un couple de gens fortunés acquiert une plantation de cannes à sucre. Ils y emménagent avec leur fille unique, Graça. Cette dernière se lie d’amitié avec une jeune orpheline du nom de Dores, travaillant comme domestique sur la propriété. Ensemble, elles découvrent la musique, pour laquelle elles développeront une véritable passion.

  • Nos idées-cadeaux pour le temps des Fêtes

    Il est parfois difficile de trouver ses repères parmi l’infinité de nouveautés que nous proposent… Read more

  • Les Amours d’un fantôme en temps de guerre de Nicolas de Crécy

    Le roman relate l’histoire d’un jeune fantôme dont la naïveté sera vite ébranlée par de difficiles prises de conscience et par une réalité que l’on aimerait moins dure. Abandonné par ses parents, il est recueilli par un oncle qui lui apprendra que le monde des fantômes est à l’aube d’une grande guerre. Quand le conflit éclate, la résistance s’organise afin de renverser les abus d’un régime totalitaire mené par les Fantômes Acides, qui tend à se répandre dangereusement. Les victimes sont nombreuses et nul n’est épargné.

  • alain

    Les cigognes sont immortelles d’Alain Mabanckou

    Nous pouvons considérer Alain Mabanckou comme un écrivain marquant de la littérature africaine et du monde francophone. D’ailleurs, sa bibliographie témoigne de la richesse et de l’étendue de son œuvre. Mabanckou est poète et romancier, tout en étant auteur de plusieurs récits et essais. Il prête aussi sa plume à des ouvrages collectifs. En plus d’être un écrivain prolifique, sa personnalité se démarque dans sa façon de se vêtir où l’on dénote une touche de bon goût et d’originalité. La grande classe, quoi!

  • Nous, d’Evgueni Zamiatine : le bonheur dans une prison de verre.

    Nous est un roman exigeant. Entièrement écrit sous forme de notes par le personnage principal et narrateur de l’histoire, il n’est pas seulement une description d’un univers totalitaire cauchemardesque. L’auteur écrit aussi dans la plus pure tradition du classicisme russe : son style est une plongée d’une redoutable rigueur dans la psychologie d’un personnage qui n’a d’autre choix que de remettre en question l’entièreté de son monde, voire de son existence. Parce que D-503 est souvent bouleversé (après tout, il est façonné par l’État totalitaire!), il analyse ce qui lui arrive parfois comme étant des rêves, d’autres fois il semble incapable de terminer son idée tant il est sous le choc. Mais le lecteur ne peut manquer d’être fasciné par le voyage auquel il est convié, d’autant plus que l’imaginaire de Zamiatine a, avec une grande finesse, évité le piège ultime de la science-fiction classique : la caducité des technologies et des découvertes (on se rappelle, par exemple, ces Premiers Hommes dans la Lune de H.G. Wells).

  • Louise Portal à la Librairie La Liberté

    Louise Portal est indéniablement une personnalité aux multiples talents et aimée par le Québec. Actrice, auteure, chanteuse et romancière, cela fait plus de quarante-cinq ans qu’elle occupe une place importante dans le paysage culturel québécois. Il y a cinq ans, une tragédie frappe : elle perd sa sœur jumelle, Pauline Lapointe, terrassée par un cancer du sein. Cheminement dans le deuil, réconciliation avec le passé, Pauline et moi est un récit intime et vibrant d’authenticité, de même qu’un merveilleux hommage à cette sœur disparue. « Sans fard, l’auteure raconte la maladie, la mort, l’amour, la vie dans ce qu’elle a de lumineux, mais aussi de souffrant. Car si les jumelles ont partagé une complicité réjouissante, leur relation aura également été marquée par les déchirements, les ruptures et les réconciliations. Récit d’une grande épreuve vécue et surmontée, Pauline et moi est une invitation à croire en l’amour au-delà des limites humaines. »

  • Quand Bernard Émond revisite un classique de Tchekhov

    UNE BANALE HISTOIRE – Anton Tchekhov C’est le rêve de plusieurs d’atteindre la célébrité et… Read more