Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Ma dévotion de Julia Kerninon


9782923830780
Kerninon, Julia
Annika Parance Éditeur
25$

Droit au coeur

La meilleure manière de décrire Ma dévotion de Julia Kerninon est sans doute en vous disant que vous lirez sur un amour fort, fou et fastidieux. Le grand amour ne frappe pas toujours à nos portes, mais à celle de Helen et de Frank, si.

Tous deux issus d’un milieu bourgeois, arrogant et hypocrite, ils se rencontreront lors d’un souper familial formel. Les liens qui les uniront alors seront puissants et dureront pratiquement toute leur existence. Ensemble, ils apprendront à vivre, à respirer et à s’aimer éperdument. Après des années passées dans le silence d’une séparation, ils vont se revoir par hasard à Londres. Helen racontera à Frank sa vie passée avec lui, elle lui donnera en cadeau sa mémoire de leur histoire commune. Parce qu’il est impossible d’arrêter d’aimer quelqu’un pour toujours, les souvenirs d’Helen et de Frank seront toujours présents, dans leur vie d’autrefois, dans leur amour dispersé à travers le temps.

Les personnages sont complexes et attachants. Au fil de notre lecture, nous les voyons grandir, s’épanouir dans un monde qu’ils désiraient tant, s’embrouiller. Un peu comme un cri d’alarme, nous ressentons le besoin d’Helen de raconter à nouveau à Frank leur histoire, et ce, sans omettre un détail. Pour se libérer de toutes les difficultés qu’ils ont pu vivre ensemble, mais aussi pour se pardonner.

Le fait que les chapitres soient courts et que le style d’écriture de l’autrice soit épuré nous incite à continuer notre lecture. Cette dernière est à savourer petit à petit, comme si Julia Kerninon désirait nous apprendre à vivre le moment présent, tout simplement. Il y a des moments joyeux et d’autres plus tristes, mais tous sont bercés par la nostalgie des personnages. Rien ne peut changer le cours de cette histoire et ce qui est décrit par Helen est imprégné d’un certain sentiment d’impuissance, nous donnant envie de connaître la fin de leur histoire.

Elizabeth Joosten

Categories:

Actualité littéraire, Les chroniques d'Elizabeth, Non classé, Romans, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *