boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

Lectures pour le Mois de l’histoire des Noirs

                      

Commander                          Commander                       Commander                       Commander

La Semaine sur l’histoire des Noirs, instaurée en 1926, est devenue 50 ans plus tard le Mois de l’histoire des Noirs. Au premier chef, depuis le militantisme de W.E.B. Du Bois, il s’agissait de mettre en valeur l’histoire, les luttes et le patrimoine des Noirs américains. D’ailleurs, de cet intellectuel et militant, nous pouvons lire en français son œuvre classique, Les âmes du peuple noir et aussi sa thèse de doctorat, traduite pour la première fois depuis peu et qui s’intitule Les Noirs de Philadelphie. Pour lire une très bonne synthèse sur l’histoire des Noirs aux États-Unis, je vous conseille Les Noirs américains de Nicole Bacharan ou Black America de Caroline Rolland-Diamond. Ce dernier livre, malgré son titre, est écrit en français.

 

Commander                     Commander                     Commander                       Commander

   

Commander                  Commander

Toute référence à l’histoire des Noirs ne peut se faire sans penser au régime d’exploitation et d’horreur mis en place durant l’époque coloniale : l’esclavage. L’essai Être esclave illustre fort bien les problématiques issues de l’esclavage, tant en Afrique que dans les Amériques. De même, le célèbre auteur américain Henry David Thoreau a laissé plusieurs ouvrage sur la question dont Plaidoyer en faveur du capitaine John Brown, ce justicier blanc qui prit les armes et incita les Noirs à la révolte à la veille de la guerre de Sécession, et L’esclavage au Massachusetts. Un tout nouvel essai vient aussi de paraître brossant un portrait sur les discours sur les familles noires dont le titre est De l’esclave au Président. Et en pensant à ce dernier, et en comparant avec l’actuel président des États-Unis, l’époque de l’administration de Barack Obama nous paraît fort intéressante. Vous pouvez mettre en parallèle le récit de l’ancien président, Les rêves de mon père avec un récit militant, Black Lives Matter (écrit en français malgré le titre).

 

                               Commander                      Commander                        Commander                             Commander

 

                                                      Commander                     Commander                      Commander

Évidemment, on ne peut passer sous silence la grande époque des mouvements pour les droits civiques qui ont marqués d’un souffle inégalé les luttes des Noirs américains de la décennie des années 60. Au premier chef, absolument incontournable, il faut lire la biographie de Claudette Colvin. C’est elle, et non Rosa Parks, qui a été la première femme à refuser de céder son siège dans un autobus. Noire de Tania de Montaigne rend magnifiquement, pour la première fois en français, le parcours de cette jeune femme qui changea le monde grâce à son cran. Autre ouvrage à découvrir, le récit écrit par Thomas Snégaroff sur Little Rock 1957, le combat des neuf lycéens dont l’une des figures était Elizabeth Eckford. Une lutte épique pour l’accès à l’éducation qui mérite d’être connue de tous. Autre moment crucial du mouvement civique, le fameux discours de Martin Luther King à Washington en 1963 : « I have a dream ». Gary Younge, dans Histoire d’un rêve, revient sur ce discours et son contexte. À propos de cette époque, je vous conseille la lecture de deux autres ouvrages, L’Insoumis, récit exhumant l’Amérique telle que vécue par le boxeur Mohamed Ali, et Le pouvoir noir, une anthologie des écrits et discours de Malcolm X enfin rééditée. Longtemps indisponible, ces textes permettent d’accéder à la pensée de ce militant qui n’avait peur de rien ni de personne, et qui luttait pour la liberté et la dignité des siens, « par tous les moyens nécessaires ». Concernant ce héros, la formidable biographie produite par Manning Marable, Malcolm X. Une vie de réinventions, qui remporta jadis un prix Pulitzer, est à lire. Pour une analyse plus brève mais non moins pertinente, Malcolm X. Stratège de la dignité noire vaut le détour.

 

                                                      Commander                                        Commander                             Commander

Enfin, du côté de la culture, pour les amateurs de musique, voici deux très beaux livres à lire avec profit, Soul Music. Acte 1 de Christophe Delbrouck et Jimi Hendrix: la totale. En terminant, la première autrice afro-américaine à avoir remporté un Nobel de littérature, Toni Morrison, est maintenant décédée. Néanmoins, les Éditions Christian Bourgeois ont décidé de publier un ouvrage rassemblant plusieurs de ses essais, intitulé La source de l’amour-propre. Hommage posthume à une grande autrice.

Bonne lecture!

Joël Vallières

Categories:

Divers, Essais, Les chroniques de Joël, Récits, Suggestions de lecture

Un commentaire

  • Marianne L

    12 février 20200 h 28 min Reply to Marianne

    Merci beaucoup pour cette sélection d’essais très intéressante! Je prends définitivement note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *