Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Ici Londres de Judith Kerr

9782226438089
Kerr, Judith – Ici Londres | Albin Michel

L’adolescence en temps de guerre

couvertureEn octobre dernier, les Éditions Albin Michel ont réédité le roman Ici Londres de Judith Kerr, publié pour la première fois en français en 1992. Ce livre fait suite au classique de la littérature britannique Quand Hitler s’empara du lapin rose. Situé dans les années précédant la Deuxième Guerre mondiale, ce premier tome racontait la vie de réfugiés d’Anna et sa famille à travers la Suisse, puis Paris.

Dans ce second tome, on retrouve Anna, maintenant âgée de 14 ans, et sa famille alors qu’ils tentent de reconstruire leur vie à Londres en 1940. La guerre a atteint la majorité de l’Europe, la France et les Pays-Bas tombent bientôt sous l’emprise des Allemands, et l’Angleterre ne restera pas épargnée bien longtemps. Pendant que son frère s’intègre à son nouveau pays en étudiant à Cambridge, Anna essaie de trouver un travail afin d’aider ses parents à subvenir à leurs besoins. Mais il est difficile de se faire accepter lorsqu’on appartient au peuple ennemi.

Inspiré de l’histoire de son auteure, Judith Kerr, le roman laisse toute la place aux pensées de la jeune Anna sur sa vie de réfugiée, certes, mais surtout sur l’adolescence, la découverte de soi et l’épanouissement dans un monde dirigé par la peur et l’incompréhension. Le personnage d’Anna oscille entre la peur stupéfiante de voir les nazis apparaître au pas de sa porte et celle, naïve, d’un premier amour. Bien que l’histoire se déroule en pleine guerre, l’auteure arrive à détourner brièvement l’attention de cet aspect pour la concentrer sur les angoisses adolescentes d’Anne. Néanmoins, les références à l’époque et aux événements historiques restent présentes, même en arrière-plan. Les bombardements de l’armée ennemie et les alarmes de raids aériens côtoient les réflexions d’Anna sur l’amour et la poursuite de sa passion pour le dessin. En plus de se sentir étrangère à son pays d’adoption, elle cherche également s’épanouir comme jeune femme.

Même s’il s’agit du second tome de l’histoire d’Anna, il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier pour s’engager dans la lecture d’Ici Londres. Quelques éléments du passé de la famille sont énoncés au cours du roman, soit de façon anecdotique, soit pour expliquer une situation précise. Ce récit donne un aperçu des difficultés d’être à la fois juif et allemand pendant la guerre, au sein d’une personne confrontée aux regards extérieurs et à sa perception d’elle-même. L’écriture du roman, souvent simple et naïve, permet de s’attacher au personnage d’Anna et de croire à ses drames et ses joies. Elle devient toutefois grave lorsque la réalité de la guerre la rattrape, offrant un portrait juste et singulier d’une histoire maintes fois contée.

Mélissa Bouchard

Categories:

Actualité littéraire, Actualités, Les chroniques de Mélissa, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *