boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

Lady Trent, une vie consacrée aux dragons

9782841727483
Mémoires, par Lady Trent : Une histoire naturelle des dragons | L’atalante

Lady Trent, une vie consacrée aux dragons

Ah les dragons! Ce sont des créatures mythiques qui alimentent les légendes, la peur et l’imagination. Imaginez maintenant à quel point ils nous fascineraient s’ils étaient de véritables animaux. C’est ce que l’on retrouve dans les romans Mémoires, par Lady Trent de l’auteure Marie Brennan. Dans les romans, deux sont parus en français et cinq en anglais, nous lisons les mémoires de l’héroïne Isabelle Trent, naturaliste spécialisée dans les dragons.

Rendue à un âge vénérable, Lady Trent a décidé d’écrire ses mémoires, qui portent, naturellement, sur sa quête d’étudier les dragons, animaux qui la fascinent depuis qu’elle est jeune fille. Dans le premier livre, qui s’intitule Une histoire naturelle des dragons, elle raconte d’où vient son intérêt pour cet animal et comment elle s’est mise à étudier ces animaux majestueux. Le monde dans lequel se déroule l’histoire ressemble beaucoup à celui de l’époque victorienne, d’un point de vue technologique et social. C’est principalement l’aspect social du monde développé par l’auteur qui intéressera le lecteur. Lady Trent essaie d’être une scientifique dans un monde d’hommes alors que les femmes sont, dans cette société, confinées à la maison. Elle doit donc jouer d’astuces et de ruses pour se faire inviter à une expédition en Vystranie, une région du monde qui est très semblable à notre Transylvanie. Aventureuse, curieuse, courageuse, Lady Trent se trouve immédiatement au cœur de l’action où se mêlent complots politiques, folklore et attaques de dragons.

Le deuxième récit, qui a pour titre Le tropique des serpents, se déroule en Érigie, un environnement qui n’est pas sans rappeler l’Amazonie. Pour étudier ne serait-ce qu’un seul dragon, Lady Trent doit affronter de multiples obstacles : traverser une forêt vierge, faire face aux animaux sauvages, subir la chaleur extrême et la pluie diluvienne, etc. Nous avons dans ce deuxième opus une analyse à la fois de la naturaliste, mais aussi de l’anthropologue, car pour étudier les dragons, notre héroïne doit vivre avec les indigènes nommés Mouliens. Personnellement, l’étude de cette société est aussi plaisante que la quête aux dragons.

Ce qui rend la lecture de ces romans si agréable est la qualité de l’écriture et l’immense imagination de l’auteure Marie Brennan. Elle réussit à nous faire pénétrer dans son monde avec une facilité déconcertante et à nous faire apprécier son personnage dès les premières lignes. De plus, la description des lieux fictifs est si détaillée qu’ils deviennent presque réels. Je tiens aussi à féliciter les éditions l’Atalante d’avoir conservé les couvertures des éditions originales, car les dessins de Todd Lockwood sont simplement spectaculaires!

Jean Labrecque

Categories:

Les chroniques de Jean, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *