boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

Jacques Poulin et les amours imaginaires

9782760936355
Le vieux Chagrin | Leméac

Jacques Poulin et les amours imaginaires

Dans Le vieux Chagrini, un écrivain solitaire, Jim, veut écrire la plus belle histoire d’amour. Un tel projet d’écriture fait naître inévitablement de nombreuses difficultés, lesquelles sont accompagnées aussi bien par des intuitions inhabituelles que des sensations imprécises. Afin de surmonter l’impasse, Jim s’intéresse à Marika, une femme dont il a trouvé la trace dans une caverne. Marika devient l’origine d’un trouble profond pour Jim, provoquant chez lui de la crainte et de l’angoisse. Habité par le désir de voir Marika, Jim l’aperçoit dans des espaces oscillant entre le rêve et la vision. Marika devient l’objet d’amour de Jim jusqu’à la révélation finale.

Le roman de Jacques Poulin fait entrer le lecteur dans le royaume du fantasme. Jim incarne « […] l’écrivain [qui] organise tout son être-au-monde par une re-création fantasmatique de la réalitéii ». Le lecteur se trouve confronté à une fiction fantasmatique, laquelle se dessine à la fois à travers un espace de la mise en scène de la création littéraire et un espace extralittéraire. Le premier occupe le devant de la scène, l’écriture constituant le principal outil par lequel l’image de Marika est mobilisée. En fait, le désir d’écrire de Jim n’entre pas en concurrence avec la quête de voir Marika, les deux s’effectuant en concomitance.

Si le lecteur a accès aux tréteaux du fantasme, la psychologie des personnages n’est jamais révélée en détails. La curiosité du lecteur est attisée et celui-ci est amené à suivre la piste de Marika. Avec son septième roman, Jacques Poulin livre un récit tout en finesse, mystérieux et baignée dans une ambiance paisible. Le vieux Chagrin est une œuvre d’un écrivain de métier, maîtrisant son art et jouant à explorer les limites entre le réel et l’imaginaire. Du grand art!

 
i
 Jacques Poulin, Le vieux Chagrin, Montréal, Leméac (Babel), 2005, 224 p.

ii Paul-Laurent Assoun, Littérature et psychanalyse : Freud et la création littéraire, op. cit., p. 36.

Categories:

Les chroniques d'Alexandre, Romans, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *