boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

Ces autrices aux plumes féroces


Cette dernière rentrée littéraire ayant été particulièrement fructueuse, plusieurs publications récentes se sont particulièrement démarquées par la beauté et l’originalité des plumes de leurs autrices. Cet article présente trois coups de coeur écrits par des femmes, tous des romans audacieux et bouleversants.


9782924666821
Éditions Héliotrope
19,95$

Chienne de Marie-Pier Lafontaine

Le 9 septembre dernier paraissait Chienne, un roman coup de poing de Marie-Pier Lafontaine. Par le biais de son oeuvre, l’autrice raconte son enfance durant laquelle elle fut maltraitée par son père, géniteur cruel et sans pitié. Ce récit dresse les portraits d’un père vicieux qui inflige à ses enfants des souffrances impensables, et d’une mère qui, enfoncée profondément dans le déni, reste silencieuse devant la torture incessante de son mari. Marie-Pier Lafontaine écrit d’une manière incomparable: elle décrit des événements épouvantables dans un style littéraire pensé et poignant. De la poésie dans l’atroce, de la beauté dans l’effroyable; Chienne est une lecture déchirante, une autofiction qu’on ouvre et qu’on ne peut refermer. Elle éviscère le lecteur, le laisse bouche-bée et le malaise au ventre, à la recherche d’un dénouement ou d’un et ils vécurent heureux qui lui est arraché. Les mots me manquent pour décrire justement la lecture de ce premier roman; stupéfiant, déstabilisant, bouleversant. Chienne est un livre qui frappe et qui force, par le contraste entre la beauté de la plume de l’autrice et l’atrocité des actions qu’elle raconte, le lecteur à se tenir sur la ligne entre l’émerveillement et l’inconfort.


9782924491386
Cheval d’août éditeur
21,95$

La mort de roi de Gabrielle Lisa Collard

Paru chez Le Cheval d’Août en octobre, La mort de Roi est le récit de Max, femme aux pulsions meurtrières contrôlées de justesse. Lorsque l’envie de tuer bouillonne en elle et menace de prendre les rênes, Max concentre son énergie sur le Roi, son chien. Quand l’animal décède, la jeune femme laisse la violence assoupie en elle depuis si longtemps sortir et se déchaîne sur ceux qui ont le malheur de croiser son chemin. La plume de Gabrielle Lisa Collard est parfois crue, brutale et acérée. La mort de Roi étant un premier roman, la maîtrise du langage et du joual de l’autrice est surprenante. En effet, Collard écrit d’une manière calculée et vibrante. Elle réussit à faire traverser l’émotion de son personnage par ses mots. Ainsi, le lecteur souffre avec Max et tue avec elle. Il ressent la violence qui fait basculer, la colère extrême d’une femme qui perd son meilleur ami et sa façon de faire taire son besoin de détruire.


9782760948174
Éditions Leméac
32,95$

Blanc résine d’Audrée Wilhelmy

Dans Blanc Résine, paru chez Leméac en septembre dernier, Audrée Wilhelmy raconte l’enfance de Daã, enfant-forêt qui grandit au couvent de Sainte-Sainte-Anne, élevée par vingt-quatre soeurs qui s’unissent afin de devenir une seule entité matriarcale, ainsi que l’enfance de Laure, albinos né dans le sinistre de la mine Kohle Ko qui suivra la volonté de son père et deviendra officier de médecine. Blanc Résine est le récit de leur rencontre, de la vie de ce couple inusité, de l’adaptation d’une femme sauvage au mode de vie sédentaire et à la responsabilité de la maternité. Finaliste au Prix des Libraires, Wilhelmy est l’une de ces autrices qui créent des univers complexes et approfondis et y font vivre des personnages exceptionnels. Sa plume est puissante et remplie d’une poésie touchante, vibrante. Les romans d’Audrée Wilhelmy sont uniques; elle possède un style bien à elle et un langage éclaté qui n’est, selon moi, aucunement égalé.

Marguerite Picher Peyrouse


Categories:

Les chroniques de Marguerite, Romans, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *