boite

NOUVELLE ADRESSE:La Librairie La Liberté a déménagé au 1073, route de l'Église, Québec (Québec), G1V 3W2

Manga, d’hier à aujourd’hui…

Démystifier le monde de la bande dessinée japonaise : le manga!

Vous vous souviendrez sans doute de la loi réglementant la classification par âge des jeux vidéo (18+,14+,etc.) qui permettait de dissiper la confusion des consommateurs? Malheureusement, une telle loi n’existe pas pour les mangas et sachez que beaucoup d’entre eux, au grand étonnement de plusieurs, ne sont pas adaptés pour toutes les tranches d’âge… D’ailleurs, je ne compte plus le nombre de parents confus venant me questionner à ce sujet et ceux que j’attrape sur le point d’acheter, à leur tout jeune enfant, un manga destiné a priori aux adultes. Alors comment savoir ce qui est accessible et adapté, ce qui convient ou non? Ne cédez pas à la panique! L’article qui suit vous aidera à démystifier un peu cet univers intriguant et mystérieux!

Un peu d’histoire…

Si les personnages de manga en général vous semblent aussi expressifs, c’est qu’à la base tout fut inspiré par des caricaturistes. À la fin de l’époque d’Edo au Japon (1603-1868), les Japonais ouvrent leurs portes aux échanges culturels et industriels avec les pays occidentaux. En conséquence, la culture et les traditions du pays du Soleil-Levant changeront en grande partie. Ce continent, n’étant plus fermé aux étrangers, est visité par plusieurs curieux qui ont alors étanché leur soif de connaître le Japon, parmi ceux-ci se trouvent des artistes et des caricaturistes. Un certain Rakuten Kitazawa subit leurs influences et créa le premier manga officiel en 1902, une sorte de reprise de L’Arroseur arrosé (film de Louis Lumière, 1895). Les premiers mangas sont alors à la base des caricatures publiées dans les revues et les quotidiens. Ce n’est qu’à l’époque de l’après-guerre que cet art est réellement influencé par les comics américains pour éventuellement prendre la forme que nous connaissons aujourd’hui.

1377212_10201965392395581_84576284_nDe nos jours…

Le manga est devenu un véritable phénomène social qui prend de l’expansion à l’échelle internationale. Les mangas s’exportent dans plusieurs pays et sont adaptés en dessins animés, parmi lesquels on trouve les populaires Pokémon, Sakura, chasseuse de cartes, Astro, le petit robot, Dragon Ball, Sailor Moon, etc. Cette industrie de production acharnée, qui se fait souvent au détriment de la santé de leurs auteurs, génère maintenant des revenus de plusieurs millions de dollars autant en livres qu’en produits dérivés et événements. Dans tous les recoins de la Ville de Tokyo, l’industrie du manga est présente : affiches, boutiques, publicités vidéo, cosplay (déguisement et maquillage à l’image de personnages de manga), figurines… Les gens dépensent une fortune pour satisfaire leur passion et pour certains cela devient même un mode de vie. Mais attention, tous les fans de mangas ne sont pas ainsi!

Le nombre et la variété de mangas produits augmentent sans cesse et la compétition que se livrent les auteurs est très féroce. On peut désormais trouver des mangas pour adultes, pour enfants, de la science-fiction, du policier, de l’horreur, de la romance, de l’historique, du sans texte, des adaptations de roman et même des biographies! Il y en a pour tous les goûts et tout le monde peut y trouver son compte…

Les diverses classifications dans le manga

Pour vous donner une piste au moment de l’achat de ce genre de Bd à vos enfants, sachez que les mangas sont toujours classés dans des genres différents et que bien souvent les livres en sont identifiés. En voici quelques-unes dont je ferai mention plus tard :

Shonen : manga pour jeunes garçons/ adolescents

Ce sont souvent les plus populaires mondialement parlant et les scènes de combat sont souvent présentes. L’humour est presque toujours au rendez-vous.

Shojo : manga pour jeunes filles/ adolescentes

La romance et les beaux garçons sont au rendez-vous dans le genre Shojo. Parfais pour les adolescentes, sachez que le sujet principal est la courtise et que cela va bien rarement au-delà de cela. Très peu ou souvent pas de baiser, les personnages peuvent s’effleurer la main parfois… Par contre, certains dans le genre sont plus mature alors je vous conseille fortement de demander à un libraire.

Seinen : Manga pour adolescents/adultes

Il faut avoir un certain degré de maturité pour les lires, car certains sont très violents et d’autres ont une psychologie particulière à ne pas prendre au premier degré… Il y a parfois des scènes de luxure, alors je vous recommande de bien vous informer avant l’achat.

Yônen : Enfants

L’adorable est souvent à l’honneur dans le Yônen. Souvent en couleur c’est mangas sont très attrayant pour les tout jeunes. De plus le sens de lecture, pour la plupart d’entre eux, est celui de l’occident ce qui les facilites et les rendent plus accessibles, contrairement aux mangas classique où l’on doit s’habituer à lire de droite à gauche.
1380485_10202025721063760_1035432670_n
Pour en savoir plus sur mes coups de coeur, je vous invite à CLIQUEZ ICI!

Anabel Cyr-Bérubé

Categories:

Les chroniques d'Anabel, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *