Librairie La Liberté

La liberté, c’est aussi la librairie

boite

Déménagement

Dès le 18 juin, la librairie sera au 1073, route de l’Église, face à la Bibliothèque Monique-Corriveau.

Histoires de crimes

L’intérêt de la population pour le True Crime (ou le documentaire criminel) connaît, depuis les dernières années, un essor assez important. C’est en cette mi-octobre, mois de l’horreur, que j’exploite cette fascination grandissante pour la criminologie en vous présentant quelques-uns de mes coups de cœur littéraires sur le sujet.


9782916207803
Backderf, Derf et Bourgoin, Stéphane
Mon ami Dahmer
Roman graphique

Mon ami Dahmer, un roman graphique illustré par Derf Backderf et récemment adapté au cinéma, raconte la vie de Jeffrey Dahmer. Connu sous le nom du « cannibale de Milwaukee », Dahmer était un tueur en série actif principalement durant les années 80. Derf Backderf a grandi en Ohio, où il a fait la rencontre d’un jeune Jeffrey Dahmer, avec lequel il s’est lié d’amitié. Ce roman graphique présente donc le tueur du point de vue captivant d’un de ses anciens amis. Derf Backderf, par le biais de son oeuvre, humanise Dahmer en présentant au lecteur un jeune garçon dérangé dans un milieu familial terriblement nocif. Le choc n’est alors qu’amplifié lorsque le personnage commet des actes inimaginables sous les yeux d’un lecteur presque compatissant. J’applaudis Derf Backderf d’avoir choisi d’illustrer la vie du cannibale de Milwaukee malgré le risque de choquer, mais aussi d’avoir choisi de faire un portrait réaliste de ce personnage. Effectivement, l’artiste montre Dahmer sous toutes ses facettes, l’enfant négligé tout comme l’homme cruel et profondément désaxé. Finalement, c’est le trait de crayon habile de Backderf que je souhaite faire remarquer. L’artiste est maître des expressions faciales. Ses personnages aux visages allongés, distorsionnés, ne font qu’alimenter l’ambiance sombre du livre.


9782757853238
Bourgoin, Stéphane
Le livre noir des serial killers
Essai

Le livre noir des serial killers de Stéphane Bourgoin fait le portrait de six tueurs en série qu’il a lui-même rencontrés et interviewés. C’est un des livres de ce genre des plus détaillés. Bourgoin présente effectivement les faits des crimes de manière approfondie, n’omettant pas un élément. Ensuite, il relaie les témoignages des meurtriers tout en exposant les contradictions dans leurs discours, fait une analyse poussée de leurs profils psychologiques et partage des éléments des enquêtes policières. C’est ce soucis du détail que possède assurément Stéphane Bourgoin qui fait en sorte qu’il est probablement avantageux pour le lecteur d’approcher cette œuvre de manière assez dispersée, de lire un ou deux chapitre entre d’autres lectures moins lourdes. C’est un livre dérangeant, qui effraie et fascine en même temps, pour un public averti seulement.


9782897057664
Proulx, Daniel
Grands procès : 38 affaires judiciaires qui ont secoué le Québec
Essai

Finalement, Grands procès, un livre de Daniel Proulx récemment publié aux éditions La Presse, présente 38 affaires judiciaires québécoises telles que l’affaire Parasiris et le célèbre cas de Guy Turcotte. C’est, contrairement aux deux œuvres précédentes, l’aspect judiciaire qui est mis de l’avant et exploité par l’auteur. Le lecteur est donc parfois frustré par les aboutissements de la loi plutôt et moins dégoûté par les descriptions de crimes graphiques. Peu nombreuses sont les œuvres traitant de criminologie qui sont axées sur l’histoire criminelle et judiciaire québécoise. C’est alors une lecture passionnante et, en quelque sorte, rafraîchissante, puisqu’elle illustre des cas moins célèbres. Ce sont effectivement des affaires dont on n’entend pas parler avec autant de vigueur que celles, par exemple, de Jeffrey Dahmer ou de Charles Manson. Daniel Proulx rappelle donc à l’amateur de True Crime que la criminalité est quelque chose d’universel et que des crimes tout aussi fascinants et atroces que ceux décrits par Stéphane Bourgoin sont commis au Québec.

Ces trois livres ne sont que quelques exemples d’une vaste variété d’œuvres traitant de True Crime. Je souhaite accorder une mention d’honneur à des livres comme Charles Manson par lui-même (Nuel Emmons, 2019), L’affaire du Dahlia Noir (Steve Hodel, 2003), Femmes serial killers (Peter Vronsky, 2009) et à tant d’autres œuvres informatives. Ce sont des lectures captivantes, mais souvent dérangeantes, je recommande donc aux âmes sensibles de s’abstenir.

Pour les endurcis, Bonne lecture!

Marguerite Picher Peyrouse

Categories:

Actualité littéraire, Actualités, Bandes dessinées, Divers, Essais, Les chroniques de Marguerite, Non classé, Policiers et suspense, Récits, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *